Découvrez l’Edito de septembre 2018

Share Button

« Les dynamiques d’innovation au sein des industries aérospatiales et de défense », par Pierre Barbaroux*


Longtemps pionniers en matière d’innovation et de diffusion des nouvelles technologies, les industries aérospatiales et de défense (A&D) sont aujourd’hui confrontées à des pressions internes et externes de toutes sortes, affectant leurs modèles d’affaires et justifiant un ajustement de leurs capacités d’invention et de commercialisation de nouveaux biens, services et technologies. Les révolutions numérique et écologique, l’intensification de la concurrence internationale, la variété des connaissances et des sources de légitimité bouleversent en effet durablement leurs processus de conception, d’usage et de création de valeur. L’ensemble des composantes de l’architecture des systèmes aérospatiaux et de défense est touché par ces transformations : les vecteurs, les capteurs, les systèmes de communication, les compétences individuelles et collectives ainsi que les cadres réglementaires changent, remodelant durablement le paysage technologique et commercial dans lequel évoluent les acteurs des industries A&D.

Le numéro thématique « Dynamiques d’innovation dans les industries aérospatiales et de défense » de la revue Technologie et Innovation (Vol. 3, 2018) répond au besoin d’analyser ces transformations. Les neuf articles qui composent ce numéro illustrent ainsi la façon dont la dynamique de changement opère à l’échelle des industries, des firmes et des équipes, utilisateurs et concepteurs de systèmes aéronautiques et de défense. Il s’agit d’en comprendre les impacts sur les processus d’innovation, les logiques d’usage et les compétences techniques mis en œuvre au sein des industries A&D. L’automatisation, la numérisation et l’intégration fonctionnelle des technologies ouvrent en effet des opportunités pour les entreprises et les utilisateurs, tout en menaçant leurs positions concurrentielles, leurs modèles de Recherche & Développement (R&D), voire leur culture industrielle. L’arrivée de nouveaux acteurs et la diffusion de pratiques et de comportements nouveaux, en particulier issus de l’économie numérique, justifient de la part des acteurs installés (i.e., Etats, entreprises, communautés scientifiques et utilisateurs) un effort d’adaptation. Ce numéro encourage finalement le dialogue entre les disciplines et participe du décloisonnement des paradigmes de l’ingénierie des systèmes, de la science et des usages qui gouvernent aujourd’hui les relations entre Technologie et Innovation au sein des industries A&D.

*Centre de recherche de l’armée de l’air, Ecole de l’air, Salon de Provence, France, pierre.barbaroux@ecole-air.fr